Unicef Luxembourg

unissons-nous pour les enfants

A part ses efforts suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010, le travail de l’UNICEF en faveur des haïtiens au cours de l’année 2012 a connu un progrès considérable.

EDUCATION

D’après les premiers résultats de l’enquête démographique et sanitaire (EDS) haïtienne, qui couvrait 13.350 ménages, 77% des enfants de 6 à 11 ans ont fréquenté l’école primaire en 2012, alors qu’ils étaient moins de 50% en 2005-2006, lors de l’enquête précédente.
Dans le cadre de la campagne « Retour à l’école » de 2012, l’UNICEF a soutenu 750.000 enfants et 16.518 enseignants dans 2.752 écoles par la distribution de matériel et mobilier scolaire afin d’augmenter la fréquentation scolaire.

De plus, au cours des 12 derniers mois, 196 écoles, y inclus des installations sanitaires, ont été achevées dans les zones touchées par le tremblement de terre, permettant à 70.000 enfants de fréquenter l’école.

SANTÉ

65% de la population, y inclus de nombreuses personnes déplacées toujours vivant dans des camps à l’intérieur du pays, ont accès à des sources améliorées d’eau potable. L’accès à un assainissement amélioré a presque doublé, passant de 14% en 2005-2006 à 26% en 2012.

Au cours de 2012, l’UNICEF a également pu vacciner 3.000.000 d’enfants vivant dans des régions isolées et qui n’avaient jamais été vaccinés contre les maladies infantiles courantes.

NUTRITION

La malnutrition aiguë chez les enfants de 6 à 59 mois a diminué de moitié pour passer de 10 à 5%, et la malnutrition chronique a baissé de 29 à 22% entre 2005-2006 et 2012.

Grâce à la fourniture de 7,5 tonnes de lait thérapeutique et de 207 tonnes d’aliments thérapeutiques, 14.000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ont pu être traités au cours de l’année.

« Les résultats de l’enquête montrent que les efforts fournis en Haïti ces trois dernières années ont contribué à faire progresser de nombreux secteurs et ont atténué l’impact que le séisme de 2010, l’épidémie de choléra et d’autres catastrophes ont eu sur les enfants », a déclaré Edouard Beigbeder, Représentant de l’UNICEF en Haïti.

D’après les nouvelles estimations, le taux de mortalité des moins de cinq ans, qui est de 88 décès pour 1.000 naissances vivantes, est en baisse depuis 15 ans.

L’AIDE DEPUIS LE LUXEMBOURG

Suite au tremblement de terre, le 12 janvier 2010, le Comité luxembourgeois a pu soutenir les efforts d’urgence en Haïti avec plus de 400.000 Euros grâce à la générosité de ses donateurs au cours des deux dernières années.

A propos de l’UNICEF

Depuis 1946, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, s’engage dans le monde entier pour le bien-être des enfants. L’UNICEF travaille en collaboration étroite avec les gouvernements, les agences des Nations Unies et une multitude d’autres organisations nationales et internationales.

L’UNICEF intervient sans distinction de race, de sexe, de religion ou de nationalité et agit en toute indépendance sur base de la Convention relative aux droits de l’enfant.
L’UNICEF cible ses efforts principalement sur les 5 domaines prioritaires suivants : l’éducation des filles, la petite enfance, les programmes élargis de vaccination, la lutte contre le VIH/SIDA et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation et la discrimination.

Contact

UNICEF-Luxembourg
Paul Heber
Responsable de la Communication
Tel.: 44 87 15-29
Email: pheber@unicef.lu

Retour

En apparté...

Newsletter

Pourquoi s'inscrire?

Nvision S.A. — © 2009 Unicef Luxembourg